À propos de l’auteur

Je m’appelle Adrien Holliger.

Je suis actuellement à la retraite, anciennement professeur de mathématiques au Lycée Polyvalent du Taaone à Pirae, Tahiti.

Je suis polytechnicien (promotion 1969), et avant de passer mon CAPES en 2005, j’étais ingénieur informaticien et créais en tant que chef de projets des logiciels pour des entreprises, principalement dans le domaine bancaire.

Je suis né le 1er Février 1951 à Casablanca (MAROC), où j’ai passé mon enfance (jusqu’en 1969) de parents suisses, d’où mon don naturel pour le jodl (ou yodel), prononcer « yodeulle ». Et pour en savoir plus, ceci, ou cette jodleuse suisse, ou encore le « jodl koenig » (roi du jodl).

J’ai donc passé mes 18 premières années au Maroc, où j’ai pris goût à l’océan, aux vagues et à la pêche… et au ski nautique aussi !

J’ai fait mes études à l’institution des Frères de la Salle, puis au Lycée Lyautey (jusqu’à Maths Sup et Maths Spé), où j’ai eu de bons professeurs. Ayant réussi le concours, je suis donc parti à Paris en 1969 pour étudier à Polytechnique (qui était encore en plein Paris à la « montagne Ste Geneviève »), et en suis sorti en 1971 car étant Suisse donc étranger (j’ai demandé et obtenu ma nationalité française bien plus tard), je n’avais pas à faire les deux fois 6 mois de service militaire.

Ensuite, j’ai été embauché par une entreprise de conseil en informatique (elle s’appelait alors « Informatique et Entreprise ») où j’ai travaillé plusieurs années. J’ai ensuite changé pour une autre (« Gamma Informatique »), et enfin pour une banque (la « BUE », Banque de l’Union Européenne) et je suis donc resté en région parisienne pendant une quinzaine d’années.

C’est pendant cette période que j’ai rencontré Sylvie, ma femme adorée, en vacances dans le midi de la France. Nous nous sommes mariés le 17 octobre 1981 et nous sommes toujours ensemble aujourd’hui, plus amoureux que jamais.

Nous avons eu notre premier enfant, Laurent en 1983… Il est maintenant docteur en Physique et a commencé une carrière de chercheur à Lille, ça ne nous rajeunit pas (et « il n’est pas tombé loin de l’arbre », c’est une grosse tête aussi…) !

En 1985, nous sommes partis habiter près de Genève, où j’ai travaillé dans des entreprises de conseil en informatique pour des banques privées suisses et nous y sommes restés une dizaine d’années.

Notre second fils Robin est né à Genève en 1986, il est lui aussi allé plus tard à Lille où il a continué des études de Physique dans les pas de son grand frère. Il y a réussi son Master.

C’étaient de bonnes années mais un gros problème de dos pour ma femme et quelques problèmes d’ambiance dans mon entreprise nous ont conduits à nous poser des questions sur l’avenir.

Finalement nous avons décidé de partir au soleil et de laisser le froid humide derrière nous… en fait nous avons laissé le froid, mais pas l’humidité puisque nous sommes venus finalement en Polynésie Française au début de 1996 (le 5 Février très précisément).

Après quelques essais pour retrouver une place dans mon métier, j’ai renoncé (ici, il y a peu de place pour les nouveaux arrivants surtout trop diplômés…) et nous avons racheté une petite entreprise de services en informatique (qui s’appelait « Bureau Service ») à Moorea, l’île sœur de Tahiti, où nous avions dès le départ envie de nous installer, et où nous habitons encore aujourd’hui.

Au bout de quelques années, nos enfants ont fini leurs études ici et ont dû partir en métropole pour continuer. Vu les besoins d’argent accrus (ça coûte cher), j’ai cherché un autre travail, laissant à Sylvie le soin de s’occuper de l’entreprise, qu’on avait diversifiée entretemps et recentrée sur la production de peintures pour paréos. Elle se nomme désormais Phénix Polynésie.

Après quelques expériences plus ou moins heureuses dans la vente informatique et une entreprise de  construction, et quelques remplacements comme professeur de maths et/ou de physique où j’ai apprécié le métier de prof, malgré ses difficultés, j’ai décidé de tenter ma chance pour avoir un poste fixe dans l’enseignement public.

J’ai donc passé le CAPES de Mathématiques et ai été (bien sûr ;-)) reçu du premier coup, bien que mal classé à mon goût.

Depuis, je suis donc devenu prof de maths, à Moorea (collège d’Afareaitu) d’abord puis à Tahiti, au lycée polyvalent du Taaone, où j’ai enseigné depuis la rentrée 2006 jusqu’en 2016 où j’ai pris ma retraite (à 65 ans et 6 mois !).

Sylvie avait repris toute seule l’activité de notre entreprise et fournit désormais presque tous les artisans de Polynésie en peinture pour paréos, sous la marque « Phénix Polynésie » (voir notre site).

Pendant que j’y étais, j’ai tenté l’agrégation, et si je ne l’ai pas réussie à cause de l’oral, je suis maintenant quatre fois admissible (deux fois à l’externe, deux fois à l’interne) même si seule la bi-admissibilité est prise en compte.

J’en ai eu tout de même un peu marre et ne me suis plus présenté à nouveau. L’oral n’est pas facile et il aurait fallu pour assurer la réussite que je suive une formation à plein temps de plusieurs mois en métropole, ce qui ne me tentait pas du tout. De plus, je n’avais plus que quelques années à faire avant ma retraite, je préférais les passer sereinement, sans ces soucis 😉 .

Depuis, mes deux enfants sont revenus au Fenua, n’ayant pas trouvé de poste intéressant en France, et pour le moment ils vivent chez nous et gagnent un peu d’argent en faisant de la musique (ils sont doués aussi pour ça !) dans quelques restaurants de Moorea. Vous pouvez en savoir plus sur leur site internet des Froggy Mountain Brothers et ils sont aussi sur Facebook.

Finalement, je suis à la retraite depuis le 1er août 2016. Je ne supprimerai pas ce site pour autant, et continuerai à répondre aux messages et j’ai encore prévu des améliorations à faire sur mes cours.

N.B. : Vous pouvez me contacter par mail à l’adresse adrien.holliger@mail.pf ou me retrouver sur Facebook.

14 réponses à À propos de l’auteur

  1. François dit :

    Salut Adrien !

    Ah ! IE, la BUE, Quelle époque ! Le cri du coq ! Je te souhaite plein de bonnes choses,

    François (FSM)

    Merci François, je te souhaite pareil !
    Ah, IE, j’étais si jeune à l’époque… Enfin, je le suis encore dans mon esprit.
    Adrien

  2. Adrien dit :

    Ia ora na Stella,
    Pour avoir un poste durable ici, il faut obtenir un « CIMM » (Certificat d’Intérêts Moraux et Matériels sur le Fenua), et le CAPES aussi (sans le CAPES mais avec un diplôme suffisant, on peut faire des remplacements mais pas occuper un poste fixe).
    La question est donc de savoir si vous êtes nés en Polynésie, y avez vécu, ou si vous avez de la famille proche ici, cela faciliterait les chose. Les CIMM sont devenus très difficiles à obtenir, en tous cas pendant la gouvernance Tavini, peut-être cela changera-t-il avec Gaston Flosse.
    Ton mari a-t-il essayé de contacter Air Tahiti Nui ? Pour mémoire, Air Tahiti est la compagnie qui dessert les îles de Polynésie, et Air Tahiti Nui celle qui fait les vols internationaux (comme le fait aussi Air France).
    Amicalement,
    Adrien
    P.S. Si tu as d’autres questions, pose-les moi plutôt par mail, c’est plus pratique (adrien.holliger@mail.pf).

  3. mouron dit :

    bonjour Adrien

    Je trouve cela superbe d’avoir passé et réussi du premier coup le capes!!
    nous avons aussi le projet familial de rentrer au fenua car cela fait maintenant 17 ans que nous sommes sur la France; le probleme comme tu le dis c’est que mon mari est ingenieur dans l’aeronatique et du coup il est tres difficile de trouver un poste à Tahiti à son niveau; il a eu un premier contact avec air tahiti mais il n’a pas été retenu car trop qualifié; du coup il pense se tourner vers l »enseignement.
    Peux tu me dire comme se passe le recrutement de professeurs de mathematiques sur tahiti et les îles; faut il obligatoirement le capes? avec le capes en poche est il facile de trouver un poste?
    merci de ton aide
    au plaisir de te lire

    stella

  4. Krizniak dit :

    Bonjour,

    J’ai un certain âge (42 ans), et je reprends un Master en Informatique (après 14 années d’expérience professionnelle). Pour me préparer à l’examen d’entrée, je cherchais une « mise à niveau » en mathématiques. J’ai découvert votre site, et je dois vous avouer que c’est un vrai plaisir de redécouvrir les maths par le biais de vos cours.

    Merci beaucoup pour la qualité de ceux-ci !

    Quel plaisir de retrouver cette matière qui m’attirait au plus haut point, étant jeune…

    Krizniak

  5. Mohammed Ellatifi dit :

    Salut Adrien!
    Je ne sais pas si tu as reçu ma réponse à ton message.
    Tu es maintenant « au bout du monde », mais profites-en, en famille, si cela vous plaît, toujours.
    Tu n’as pas parlé beaucoup de Casablanca, et de l’ambiance du Lycée Lyautey, où nous avons été ensemble, en « Taupe Foch ».

    A toi

    Mohammed Ellatifi
    Ingénieur, ENGREF, Paris
    Docteur es Sciences Economiques, Bordeaux IV
    Casablanca
    Maroc

  6. Adrien dit :

    Salut, Moana !

    J’avoue que je ne me souviens pas vraiment de ceux qui assistaient à ma soutenance…

    Es-tu le Moana qui était prof de maths agrégé à Gauguin et qui a fini par changer de métier (si c’est le cas, je me rappelle en avoir discuté avec toi dans la salle des profs à l’occasion d’un temps d’attente avant un cours pour l’agreg) ?

    Je t’enverrais bien un mail, mais tu ne m’as pas donné ton adresse…

    P.S. Merci pour ton commentaire sur mon modeste site !

  7. Moana dit :

    Salut à toi,

    je ne pense pas que tu te souviennes de moi, j’étais un des membres du jury lors de ta soutenance de mémoire…je ne sais plus en quelle année ?

    😉

    Si tu as besoin de références pour l’agregation ou juste avoir un avis extérieur, tu peux m’envoyer un mail. Aujourd’hui je ne suis plus prof mais je fais des maths pour mon plaisir personnel, assez égoïstement pour l’instant ;-))

    Bonne continuation

  8. Farahinano dit :

    Bnsoir monsieur, j’avais juste envie de vous félicitez toi & ta femme pour le long chemin que vous avez mener jusqu’à maintenant ! J’ai une grande admiration pour votre courage & votre patience … J’aimerai tellement avoir ce courage & cette patience surtout qu’il me reste encore beaucoup d’année pour entrer dans la vie active ! Bref.. Merci d’avoir créer ce site pour qu’on puisse s’y référer en cas d’absence ou pour d’éventuels problèmes.. en plus il est bien fait ! 😉
    aller bn courage pour la suite.. & on se voit en cours !

  9. GUY HIDALGO dit :

    Bonjour,
    Vieux souvenirs, vers 1982.
    Adrien, la BUE avenue de l’opéra, OTHELLO, Ford Mustang, tournoi de foot, Gilles Robert, Paul-Emile, la Suisse.
    Je vois que beaucoup de choses ont changé pour toi
    Amités
    Guy

  10. Ilona dit :

    happy birthday to you teacher!!! Zoyeux anniversaire monsieur…!

  11. Christine dit :

    Joyeux anniversaire monsieur & surtout beaucoup de bonheur…

  12. Diop dit :

    C’était une magnifique histoire… Bonne chance pour retenter ton aggrégation!! Beaucoup de bonheur avec tes enfants et ta femme

  13. maimiti dit :

    Très heurese vie monsieur et j’espère que tu réussiras tn agrégation! bonne chance!

  14. SICOTFRENCKI dit :

    joli histoire monsieur très émouvant bsx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *