Le partage des chameaux

Les 17 chameaux

Un vieil homme, à l’approche de sa mort, décide de partager son troupeau de 17 chameaux entre ses trois fils. L’aîné héritera de la moitié du troupeau, le cadet du tiers et le benjamin du neuvième. Confrontés à l’indivisibilité de 17 par 2, 3 et 9, les trois frères vont trouver le sage du village.

Celui-ci, un peu mathématicien, leur propose une solution qui, sans avoir recours à une boucherie, respecte scrupuleusement les volontés du vieil homme.

Comment le sage s’y prend-il pour effectuer le partage ?

Indice : le sage possède aussi un chameau.

Question subsidiaire : pourquoi est-ce possible ?

2 réponses à Le partage des chameaux

  1. Adrien dit :

    Le vieil homme a surtout oublié d’apprendre les mathématiques, un demi plus un tiers plus un neuvième ne donne pas 1, mais 17/18, ce qui explique la possibilité de solution à ce casse-tête !
    Quant aux héritiers, ils n’ont pas à se plaindre puisque chacun d’eux a reçu un peu plus que ne le prévoyait le vieil homme.

  2. toto dit :

    17+1=18 du coup 9;6;2 et donc 17 chameaux le dix-huitième n’est pas donné au héritiers.
    Mais en faisant ainsi 9 n’ayant jamais été la moitié de 17 on ne repond pas au souhait du vieil homme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *